Visage de Mélissa la créatrice de la marque

Accueil>La petite histoire

La petite histoire

La petite canette c’est avant tout une histoire de passions et de partage. Les passions transmises, héritées de mon enfance. Celles découvertes et construites au fil du temps. Toutes participent à cette histoire.

En créant cette marque je voulais partager avec vous une partie de mon savoir-faire. Cette petite part de moi que je vous offre comme on me l’a offerte.

J’aimerai permettre à mes clientes de se sentir bien dans leurs vêtements. Que mes créations puisse les accompagner partout, qui qu’elles soient, où qu’elles se trouvent et quoi qu’elles fassent.

 

Une histoire de passionS 

La première, la couture, m’a été transmise il y a longtemps par ma grand-mère. Tous les mercredis après-midi, quand il n’y avait pas école, elle m’apprenait patiemment. Elle me transmettait son savoir-faire, lentement, durablement.

Aujourd’hui c’est un peu mercredi tous les jours, et c’est grâce à elle ! Je n’ai pas toujours vécu de ma passion mais c’est un choix que je ne regrette pas un instant ! La couture était déjà mon refuge, maintenant c’est mon havre.

Une histoire de création 

Il faut aussi parler de la créativité. J’aime activer mes dix doigts pour donner vie à des projets. Je suis passionnée par les travaux de décoration, la peinture et bien évidemment la couture. Dans chacune de ces activités, c’est une part de moi qui s’exprime et sans doute s’imprime.

J’envisage la création comme un artisanat qui n’est pas réservé aux artistes tourmentés et élitistes.  Je crée pour fabriquer un autre monde, avec mes fils, mes tissus et mes aiguilles.

 

Une histoire d’évolution

Enfin, l’aventure de la Petite Canette est aussi partie de l’envie et du besoin de mieux consommer. Au départ c’est une démarche personnelle, une remise en question de nombre de mes habitudes. Et puis, avec le temps, en en parlant, en me documentant, j’ai compris que ces questions nous sommes nombreux à nous les poser.

Est-ce que l’on peut continuer à consommer la planète à crédit ? Est-ce que vraiment parce qu’on aime la mode il faut jeter toujours plus ? Est-ce que la production en masse, l’industrialisation à outrance, ont encore un avenir si l’on veut en avoir un ?

Alors, je me suis dit qu’à mon niveau je pouvais faire quelque chose. J’ai commencé par changer mes habitudes de consommation au quotidien. Plus de local, consommer moins mais mieux. J’ai entendu parler de la slow-fashion (si tu ne connais pas le mot tu peux cliquer ici) comme alternative à la fast-fashion. J’ai trouvé des articles qui parlent de mode éthique et de production durable.

Alors, je me suis dit qu’en confectionnant des vêtements imaginés et créés en France je pouvais moi aussi participer à changer les choses. Ma réflexion se poursuit et j’espère arriver à ce que l’ensemble de ma chaine de production et d’approvisionnement soit locale et responsable.

La Petite Canette me permet déjà aujourd’hui de vous proposer une alternative à la fast-fashion, c’est la petite boutique !  Elle me fait aussi vivre ma passion et de me sentir enfin “à ma place”.

A très vite,

Mélissa